Les Fuies ou Pigeonniers
Logo Huismes

beaulieu fuie
La Fuie de Beaulieu, quadrangulaire aux moellons apparents fait partie du mur d’enceinte. Son toit en quatre pans, couvert de tuiles plates, repose sur une corniche à gros modillons. Seul le premier étage servait de colombier, accessible par une porte en anse de panier. A l’intérieur, deux travées de dimension inégale ont subsisté, respectivement de rangées de boulins, comportant chacune une dizaine de niches sur la longueur et sur la largeur.
pigeonnier haute salverte
La Fuie de la Haute-Salverte, tour carrée et massive, semble monter la garde à gauche de l'entrée du manoir, avec côté ouest, deux meurtrières pour armes à feu, témoins d'un passé ou règnait l'insécurité.
Fuie Courneuve
La Fuie de la Courneuve, quadrangulaire, aux dimensions importantes, datée de 1651, a été convertie en pavillon d'habitation. Elle comprenait plus de 200 boulins. Elle est classée à l'inventaire des monuments historiques depuis 1946.
Fuie villaumaire
La Fuie de la Villaumaire, face à l'entrée principale de la propriété, cette fuie cylindrique imposante date de la construction du château (XVème siècle). Sa partie haute présente une échelle tournante et offre une superbe ouverture en forme de cheminée pour le va et vient des pigeons.
Pigeonnier Moulin du Chene
Le Pigeonnier du Moulin du Chêne, face à la roue de l'ancien moulin du Chêne sur la Veude, on découvre un superbe pigeonnier à colombage du xvème siècle. Il se situe dans le Marais, le long d'un circuit proposé aux randonneurs.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Ces informations sont utilisées uniquement à des fins de statistiques de fréquentation.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris