Logo Huismes

Monsieur René Guépin.

René est né à Huismes il y a maintenant 92 ans, c’est un personnage attachant, doué d’un savoir important, autodidacte, féru d’histoire et toujours curieux.
Mais c’est avant tout, l’archétype du passeur de mémoire, il aime plus que tout transmettre. Il adore comme nul autre « donner » sans rien attendre en retour.
N'y voyez aucune flagornerie de ma part mais à mes yeux, René avait tout pour devenir enseignant. Tu as voué ta vie au service des autres et ce modeste geste que la commune te fait aujourd’hui n’égalera jamais ce que nous te devons.

Pourtant, tu as été baptisé de plusieurs titres, Maire de l’Ile Saint Martin, spécialiste de la populi culture ou plus communément Maitre des « bouillards » mais également, historien de l’Indre, de la Loire et docteur en chronologie des crues (surtout celle de 1982 avec la rupture de la levée du bois Chétif).
Alors je suis ravi et honoré moi-même d’être ici face à ta famille, tes amis, tes voisins, tes collègues élus, tous ces gens venus ce matin pour toi.

Certes il manque quelques personnes, je pense à Jean-Michel Guertin, qui est devenu notre expert en biens communaux. Il a appris beaucoup au contact de son père mais aussi et surtout grâce à toi .Mais surtout il manque ton ami Julien, personnage attachant, ton frère de virées, je pense qu’il te regarde ce matin et doit être bien fier de toi.

Ta carrière au sein du conseil municipal a débuté le 24 mars 1989 avec, comme Maire, Monsieur Roger Millet mais également comme adjoint, Jean Jacques, James, René Chauvelin, Jean Raffault, Pierre Bellivier, Claude Bourquin, j’en passe.

Puis tu as été réélu en 1995, jusqu’en mars 2001 avec Jean Jacques Van Acker et quelques autres comme adjoints, Danielle Meunier, Alain Suard, Vincent Bellivier mais aussi Jean Marie Chauvelin, Jean, Daniel Hannequart, Jean François Barraud, Chantal Porez …
En tant qu’élu, tu fus un excellent spécialiste des biens communaux certes et surtout un homme de conciliation mais également de conviction. A ce propos, Danielle Meunier, me disait encore : « René, lorsqu’il avait quelques choses à dire au conseil, il n’y allait pas de mains mortes, tout le monde en prenait pour son grade ».On peut dire que tu n’as pas volé ton surnom de « la Guêpe ».
Pour conclure, je dirai que tu as toujours eté prêt à rendre service et que le dévouement n’est pas un vain mot !

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Ces informations sont utilisées uniquement à des fins de statistiques de fréquentation.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris